Grande enquête de l'ADBS - Partie 1 : Objectifs et méthodologie, chiffres clés, analyse

Date : 20/02/2024
Je suis abonné aux notifications du groupe Communication ADBS
image in text

Retrouvez la première partie des résultats de la vaste enquête destinée aux professionnels de l’info-documentation, de la veille, de l’édition et du numérique, réalisée en 2023 pour l'ADBS par la société Kynos. Métiers, salaires et conditions de travail des professionnels de l’information-documentation, toutes les informations sont ici.

Introduction

L’ADBS mène régulièrement des enquêtes sur les métiers et sur les attentes des professionnels de l’info-doc. En avril 2023, elle a lancé une nouvelle enquête, élargie à la gouvernance de l’information, aux conditions de travail et aux besoins en compétences des professionnels de l’ID.

Les résultats montrent une montée en compétences et en formation. Près de 9 professionnels sur 10 sont diplômés en info-doc, cependant le tableau est moins positif du côté de la formation continue : si 2 professionnels sur 3 ont suivi un ou plusieurs stages depuis 5 ans, 1 sur 3 n’en a suivi aucun. Les besoins actuels en formation, centrés sur la veille, l’IA et la gestion de data constituent donc un enjeu majeur pour la profession et les organismes de formation.

Objectifs et méthodologie

L’ADBS n’en est pas à sa première enquête auprès des professionnels de l’info-documentation : elle a mené deux enquêtes métiers en 2005 et 2010 et une enquête sur les attentes de ses adhérents et non-adhérents en 2016. (1) L’enquête de 2023 a élargi son sujet à la gouvernance de l’information, aux conditions de travail et aux besoins en compétences des professionnels de l’ID.

Elle a été lancée le 6 avril avec l’envoi d’une newsletter aux contacts de l’ADBS et par information sur le site et sur les réseaux sociaux. Elle a été close le 31 mai après deux relances. 872 professionnels ont répondu présents et constituent autant de questionnaires « utiles », soit 11 % de la population estimée par la DARES en 2018 (2). Nous les remercions pour leur contribution. Leurs réponses ont été analysées à l’aide du logiciel Modalisa (3).

Après la présentation de quelques chiffres-clés 2023 et du recensement des métiers, nous présentons ici les principaux résultats sous deux angles :

  • Les structures employeurs : quelles sont-elles ? Comment se répartissent les budgets, les salaires, les conditions de travail ?
  • Les postes/métiers : quels sont-ils ? quel.les sont les activités, les publics, les outils, les niveaux de satisfaction et de recommandation, les formations professionnelles des différents métiers ?

Chiffres clés sur les répondants

  • La plupart des chiffres sont proches de ceux de l’enquête 2010 :
  • Les professionnels ayant répondu à l’enquête forment une population féminine à 87 %, exerçant dans la fonction ID depuis 18 ans en moyenne.
  • 94 % des répondants sont en poste, avec des contrats sécurisés : des CDI ou des fonctionnaires pour 84 % d’entre eux.
  • 60 % des répondants ont un statut cadre, mais 27 % des professionnels seulement encadrent des équipes.
  • Le secteur public est toujours légèrement majoritaire (57 % des répondants) par rapport au secteur privé (42 % des répondants).
  • En revanche ce qui est nouveau, c’est que 87 % des répondants sont diplômés en Information Documentation, soit une progression globale de 15 points par rapport à 2010. 22 % des diplômés ont un diplôme professionnel de niveau bac+3 et 39 % ont un diplôme Information Documentation de niveau bac+5.


Recensement des fiches de poste/métiers

  • Nous demandions aux professionnels quel était l’intitulé de leur fiche de poste, dans une question ouverte.
  • Nous avons obtenu 883 réponses que nous avons regroupées en 12 Postes/métiers sur la base des 850 répondants.
  • Par souci de simplification nous conserverons le terme de Métiers, déjà utilisé dans de précédents résultats, mais il s’agit bien de fiches de poste correspondant à des types d’Emplois/Métiers.
  • Les documentalistes sont toujours en tête avec 28 % des effectifs, suivies des Responsables de structures documentaires (16 %) et des métiers plus spécialisés.
  • Parmi les occurrences =< 10 on trouve quelques rédacteurs, gestionnaires de données, Document Controllers, webmestres. Nous n’avons pu les conserver en tant que tels en raison de la faiblesse de leurs effectifs.